Surgreffage fruitiers, vignes toutes régions
Surgreffage fruitiers, vignes toutes régions

Un peu d'histoire





Si le greffage était pratiqué déjà par les anciens Grecs, il le fut encore davantage chez les Latins qui donnèrent à l'un de leurs dieux le nom de Greffeur (Insitor) Le premier agronome latin qui a écrit sur la greffe, c'est Caton le Censeur (234-149 avant J.-C.) . Il se montre praticien avant tout; ses descriptions, concises et claires, sont des modèles de précision pour son époque. Ainsi il décrit de la façon suivante la greffe en couronne (insertio, inter corticern et lignum )



Pour un surgreffage réussi

Depuis une quinzaine d'année j'effectue du surgreffage dans toute la france, principalement sur pommiers, je suis aussi à même aussi de sugreffer d'autres essences comme la vigne, actinidia, poirier et cela avec des techniques éprouvées, fiables et dans des tarifications compétitives repondant à vos attentes, avec bien sur un fort taux de réussite.  

Incision latérale trapézoidale inversée, permettant de reguler le flux de la séve et 'insertion d'un greffon plus conséquent 

Historique 

PLus de 100 00 Arbres greffés, des conférences dans des instituts de recherche sur le théme du surgreffage ( Argentine, Uruguay ), une connaissance approfondie des techniques à employer,